Les conseils
Quel bonheur de voir son enfant s’éveiller à la vie… et s’émerveiller du monde qui l’entoure ! Le don de la vue que vous lui avez transmis est si précieux qu’il convient d’en prendre le plus grand soin dès le premier âge. Votre ophtalmologiste et Optikid, spécialiste de la vue des enfants, vous informent et vous sensibilisent aux gestes et réflexes élémentaires pour sa santé visuelle.
Bébé apprend à voir
La vision de l’enfant se construit mois après mois, dès la naissance. Il est conseillé de consulter un ophtalmologiste spécialisé avant 1 an et d’effectuer 2 visites avant les 6 ans de l’enfant.
1/20e
d'acuité
> Dès la naissance
Lorsque le bébé est éveillé, il voit. Un nourrisson qui vient au monde peut détecter l’équivalent d’un crayon très contrasté, qui se déplace lentement à 30 cm de ses yeux. À cet âge, il redoute les fortes lumières et ne perçoit que l’équivalent du noir et blanc. Il est recommandé aux adultes d’adopter des gestes lents, car les yeux de bébé n’organisent pas bien les mouvements rapides, son champ visuel étant limité.
> Au 3ème jour
Il peut fixer le visage de sa maman et à 6 semaines, il le reconnaît.
> À 4 mois et demi
Il suit les mouvements vifs et rapides comme les déplacements de sa maman dans la pièce. Il commence à apprécier la distance d’un objet mais son monde reste limité.
2/10e
d'acuité
à 9 mois
> À 9 mois
Il voit bien plus loin et commence à discerner les détails. Il perçoit les couleurs franches et saturées.
4/10e
d'acuité
à 1 an
> À 18 mois
Ses fonctions visuelles sont quasiment adultes. Il voit un cheveu fin, mais différencie encore mal les faibles nuances.
> De 3 à 6 ans
L’enfant a acquis toutes ses facultés visuelles, en accord avec sa motricité.
10/10e
d'acuité
à 6 ans
> À partir de 6 ans
L’enfant apprend à lire. Pour cela, il doit posséder une bonne acuité visuelle, une capacité d’accommodation normale, des mouvements oculaires et une convergence de qualité.
Suivez son regard
Même si aucune anomalie visuelle ne s'est révélée pendant les premiers mois de bébé, la surveillance ne doit pas se relâcher jusqu'à son entrée à la grande école. Aujourd'hui, 1 enfant sur 7 a des problèmes visuels.
Les p'tits couacs des p'tits yeux !
Pas d'inquiétudes, les solutions existent, et votre opticien OPTIKID vous conseille sur les lunettes les mieux adaptées. L’ensemble de ces défauts ou troubles visuels peut être corrigé avec des lunettes. L'ENSEMBLE DE CES DÉFAUTS OU TROUBLES VISUELS PEUT ÊTRE CORRIGÉ AVEC DES LUNETTES.
Les affections visuelles
  • > Le strabisme
    • Le strabisme est un défaut de parallélisme dans l’alignement des yeux.
      Conséquence : Une vision centrale dédoublée. Le cerveau va alors apprendre à ignorer l’une des deux images (celle provenant de l’œil faible). Il regarde avec un œil et le risque est que l’un des deux yeux perde en acuité visuelle.
  • > L'amblyopie
    • Elle peut être due à une maladie de l’œil ou un trouble de l’accommodation (myopie, hypermétropie, strabisme).
      Conséquence : Baisse d’acuité visuelle d’un œil ou des deux yeux mais également de la vision binoculaire (sens du relief). Il est important d’identifier très tôt le problème et d’agir vite. Dépistée avant 1 an, l’amblyopie se rééduque plus facilement et la récupération est plus rapide : il est possible de retrouver 100% de la vision. Entre 2 et 6 ans, 50%. Au-delà, la vision restera définitivement basse.
Les 3 défauts visuels ou amétropies courants
  • > L'hypermétropie
    • C’est un œil “trop court”.
      Conséquence : Un œil hypermétrope voit bien de loin mais flou à proximité. La plupart des nourrissons et des enfants sont hypermétropes. Avec la croissance oculaire, l’hypermétropie diminue de façon complète ou incomplète suivant les cas. L’enfant fait des efforts pour compenser son défaut visuel et voir de près. Il doit accommoder sa vision en permanence et ses muscles oculaires fournissent un travail constant.
  • > La myopie
    • C’est un œil “trop long” ou un système optique trop puissant.
      Conséquence : Un œil myope voit très bien de près, mais moins bien de loin. Plus il est myope, plus il doit approcher de ses yeux l’objet pour le distinguer. La myopie peut augmenter tant que l’enfant n’a pas fini sa croissance.
  • > L'astigmatisme
    • C’est un œil dont la cornée (surface avant de l’œil) a une courbure “torique” comparable à un ballon de rugby au lieu de “sphérique” tel un ballon de foot.
      Conséquence : Une vision floue et déformée de loin comme de près, l’enfant confond les lettres proches comme le H et le M. Il voit déformé, par exemple : un ovale au lieu d’un cercle.
Les signes qui
ne trompent pas
Soyez attentifs aux attitudes de vos enfants, observez-les pendant qu'ils jouent et qu'ils découvrent leur environnement. Certains signes vous aideront à détecter des déficiences ophtalmiques.
Chez le bébé
  • > Avant 6 mois :
    • Il se frotte les yeux comme s’il éprouvait de la gêne.
    • Il ne dirige pas son regard vers la lumière ou, à l’inverse, il la fuit énergiquement.
    • Il ne sourit pas aux visages familiers, ne s’anime pas à la vue de son biberon, ne joue pas avec ses mains.
  • > Après 6 mois :
    • Il ne saisit pas les objets pour les porter à sa bouche, ne tend pas la main vers un jouet qu’on lui présente.
    • Il se heurte fréquemment aux meubles lorsqu’il se déplace.
Chez l'enfant
  • > Les signes d'hypermétropie :
    • Manque de concentration, agitation.
    • Il a souvent des maux de tête.
    • Les yeux rouges.
    • Une fatigue anormale en fin de journée.
    • Il écrit la tête penchée ou collée sur ses cahiers.
  • > Les signes de myopie :
    • Il est très près de la télévision.
    • Il a des difficultés à attraper une balle.
    • Il plisse les paupières pour voir au loin.
  • > Les signes d'astigmatisme :
    • Il peut avoir un port de tête particulier (tête penchée).
    • Il n’écrit pas droit sur les lignes de son cahier, signe d’astigmatisme important.
Les montures
Un choix primordial !
Une monture inadaptée rend le traitement inefficace, alors comment être sûr de bien choisir la monture de son enfant ? Votre opticien Optikid vous accompagnera dans cette démarche. En spécialiste, il vous préconisera des montures adaptées à la morphologie, au défaut visuel et aux activités de votre enfant.
> De 0 à 3 ans
  • Le nez et les oreilles de votre bébé ne sont pas formés, la largeur des tempes est importante, toutes ces caractéristiques, propres au bébé, font que la monture recommandée doit être légère et souple (monobloc) pour le confort, et sans partie en métal en cas de chute. La monture doit être parfaitement ajustée au petit nez, sans aucune pression temporale. Ainsi, le bébé acceptera naturellement le port de sa monture.
A partir de 3 ans
  • L’activité débordante et la découverte du monde des enfants font que la monture doit respecter certains critères :

    • une monture en acétate équipée de charnières flex pour limiter la casse et les blessures

    • une forme haute qui monte au-dessus des sourcils pour que l’enfant, qui évolue dans un monde d’adultes, ne regarde pas au-dessus de ses montures

    Etant très actif, il sera nécessaire de contrôler régulièrement la tenue de ses montures. Une monture mal ajustée sera plus néfaste que bénéfique.
Attention les yeux
Protégez très tôt les yeux de votre enfant du soleil grâce à une bonne paire de solaires et des lumières nocives du quotidien grâce à des traitements de verre.
FACE AUX U.V., NOUS NE SOMMES PAS TOUS ÉGAUX
  • Jusqu’à 12 ans, les yeux des enfants sont très vulnérables : le cristallin ne joue pas totalement son rôle de filtre et laisse passer les UV jusqu’à la rétine, ce qui crée à terme des lésions irréversibles de l’œil.
  • > COMMENT BIEN LES PROTÉGER :
    • Choisissez des verres solaires garantissant un filtre 100% UVA et UVB (tous les verres teintés ne protègent pas des UV).

    • Vérifiez que l'indice de protection soit au minimum 3 et que le marquage CE soit présent.

    • Privilégiez les montures enveloppantes qui protègent bien.
FACE À LA LUMIÈRE BLEUE
  • La lumière bleu-violet est nocive pour les cellules de la rétine et est ainsi un des facteurs de risque de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge ou DMLA, avec l’hérédité, l’âge, le tabac et l’alimentation. Elle est émise par le soleil mais aussi par les lampes fluo-compactes ou LEDS blanches froides présentes dans les appareils modernes : écrans d’ordinateurs, smartphones, tablettes…
  • > COMMENT BIEN LES PROTÉGER :
    • Choisissez des verres pour le quotidien traités contre les lumières bleues.
Le spectre des lumières
À savoir
Pour y voir plus clair
Quelques règles et bonnes pratiques à suivre pour préserver les yeux des enfants
Soignez l'élairage
  • Quand votre enfant lit ou travaille, prévoyez une source de lumière derrière lui ou sur le côté pour éviter une luminosité trop éblouissante et donc fatigante pour les yeux.
  • Évitez de placer l’ordinateur et la télévision en face de la lumière, afin d’éviter les reflets.
Attention aux écrans
  • Devant la télévision et les jeux vidéo, mettez 3 mètres de distance minimum.
  • Ne dépassez pas 1h/jour devant un écran (télévision, tablette, ordinateur).
  • La 3D est dangereuse pour les enfants car leur système visuel est en plein développement et est donc encore fragile.
  • Le temps passé devant les écrans augmente le temps d’endormissement et altère le sommeil.
  • Devant un ordinateur, optez pour une distance de 60 à 80 cm de l’écran.
Les livres pour dédramatiser
le port des lunettes
Porter des lunettes peut être angoissant pour un enfant. Optikid a sélectionné des livres ludo-éducatifs pour que porter des lunettes ne soit plus une contrainte.